• Accueil

    Nous donnons dans ce blog des informations sur les pratiques du Yoga Satyananda et des explications théoriques sur la philosophie et le mode de vie relatif à cette discipline. D'autres thèmes liés au yoga dans la vie quotidienne sont abordés. Les articles sont classés sous différentes rubriques... et nous mettons régulièrement en ligne des photos et des citations inspirantes...

    Le yoga est notre passion et nous désirons la partager en toute simplicité et en donnant des outils efficaces !

    Voici la référence de notre site relatant toutes les activités de yoga organisées par le Centre de Yoga de l'Aube et l'Association Gyana :

    www.yogasatyananda-france.net

     

    Photo de l'en-tête : copyright Centre de Yoga de l'Aube.
    Réalisation : Véronique Dagues (Swami Devanath).        
                                     


  • Que veut dire pratiquer le yoga ?



    Il faut distinguer plusieurs niveaux dans la pratique du yoga. Au départ, les pratiquants assistent souvent à un cours hebdomadaire guidé par un professeur de yoga. Cela leur permet d'apprendre certaines techniques posturales ou respiratoires, des exercices de relaxation et éventuellement la méditation.

    - La pratique régulière : pour être vraiment efficace, le yoga suppose de réserver quelque temps chaque jour, si possible le matin, à la pratique. Ce moment de la journée que l'on consacre au yoga devient l'occasion de se rapprocher de soi-même, au milieu de tous les aléas et les dispersions de la vie quotidienne. C'est un facteur de ressourcement, cela peut devenir aussi naturel que de se brosser les dents et être le meilleur carburant pour vivre la vie sociale et familiale.

    - Le yoga comme aide à la santé et au bien-être : pour des pratiquants plus avancés, le deuxième stade est d'utiliser les techniques de yoga comme une aide pour prévenir ou guérir tous les maux que nous rencontrons si souvent. Que ce soit la constipation, le mal de tête ou des douleurs dans le dos, que ce soit des difficultés de sommeil, un manque d'énergie ou une fatigue persistante, le yoga offre un antidote. Le yoga est aussi, bien entendu, un moyen de se détendre quand on est stressé ou une méthode pour se concentrer quand on en a besoin.

    - Le concept de la vie comme sadhana : l'étape suivante consiste à voir toute son existence comme une sadhana. Les différentes situations, les actions et les relations deviennent une opportunité d'apprendre sur soi, de constater ses forces et ses faiblesses, de mieux gérer sa personnalité, de remettre en cause certaines idées qui proviennent de l'éducation ou de dénouer des impressions stockées dans la mémoire. A ce niveau, la distinction entre la vie et la pratique pure s'estompe pour laisser la place à un flot continu d'apprentissage.

    - Le style de vie : à ce stade, les voies du yoga jouent un grand rôle et permettent de réunifier la personnalité entière en sollicitant les différentes facettes de l'être humain. Le karma yoga nous indique comment se défaire de l'égoïsme, le bhakti yoga nous oriente vers les émotions humaines les plus élevées, le jnana yoga nous guide vers la connaissance de notre nature profonde. Ainsi, c'est toute la vie qui se transforme en une oeuvre de yoga.

    - La culture du yoga : la culmination est la culture du yoga. L'individu ne s'occupe plus de son devenir, il "est" en yoga, accompli et ouvert aux autres. Il exprime ce qu'il est de façon naturelle. Il devient le médium de la force universelle et ses capacités sont au service du progrès de l'humanité.

    Ces distinctions ont été soulignées par Swami Niranjanananda dans ses conférences, depuis 2006. Cette vision plus globale nous incite à faire un pas de plus et à considérer le yoga comme un art de vivre plutôt qu'une série d'exercices, même sophistiqués, exécutés sur un tapis en un temps limité.


    Quelques pistes faciles à suivre


    - Garder la conscience du corps : la physiologie et le psychique sont étroitement reliés. Le corps est l'élément visible et accessible, partons donc de là ! Essayons d'avoir conscience du corps, dans la pratique des asanas bien sûr mais aussi dans la vie quotidienne : comment se tient-on assis sur une chaise ; quelle est notre position quand nous parlons à quelqu'un ou quand nous marchons. Le corps demande toujours à être réguler car nous avons beaucoup de mauvaises habitudes ! Quand nous associons la conscience au mouvement et au maintien du corps, celui-ci retrouve son dynamisme et ses facultés d'auto-guérison.

    - Connaître sa respiration : le souffle est le reflet de notre état mental. Il s'accélère en cas de peur, de stress ou de joie, il s'allonge quand on est détendu et tranquille... L'inspiration est plus importante lorsque nous faisons un effort physique ; lorsque l'on est prêt à s'endormir, c'est l'expiration qui s'allonge. Quelqu'un qui est extraverti aura tendance à respirer par le haut de la cage thoracique et à favoriser l'inspiration. D'autres, de nature introvertie, auront le dos voûté, la cage thoracique fermé et une petite respiration ventrale, avec prédominance de l'expiration.
    La respiration est donc un indicateur précieux qui nous renseigne sur notre condition intérieure. Mais elle peut aussi servir à corriger certaines anomalies. Essayez d'avoir conscience de votre respiration naturelle, sans rien modifier, quand vous êtes stressés ou anxieux... Vous noterez immédiatement un changement colossal ! Pour une raison simple qui est d'ordre physiologique : la conscience du souffle donne la primauté au néo cortex, la zone supérieure du cerveau et cela relativise en retour l'influence des émotions et des instincts. Une rééducation pulmonaire et diaphragmatique apportera aussi des bénéfices incroyables.

    - Etre présent à soi-même : souvent, on oppose le fait d'être conscient de soi à la nécessité de s'occuper des autres ou de son travail. Cette dichotomie est infondée. Plus on est présent à soi plus on peut aider les autres et faire les actions avec des qualités incomparables. La conscience de soi génère une profonde sensibilité et une grande faculté de concentration.
    Nous devrions apprendre à être conscient et détendu au sein même de l'action, à ne pas faire plusieurs choses en même temps et à vivre le présent tel qu'il est, avec les gens qui nous entourent.

    - Eviter de cloisonner sa vie : il n'y a pas un côté de l'existence qui est spirituel et un autre mondain ou dépourvu d'intérêt, dans lequel nous n'avons pas à nous investir. Tout ce que nous vivons est digne de notre recherche et peut être utilisé pour progresser par rapport à soi. Il est nocif d'opposer, comme on le fait actuellement, le travail et les temps de loisirs car nous perdons ainsi une grande partie de la vie à attendre, soit d'avoir du temps soit de vivre des jours meilleurs.
     
    - Adopter un mode de vie sain : beaucoup de problèmes naissent du style de vie et de l'alimentation. Chacun devrait s'interroger sur la façon dont ses journées sont organisées, l'heure du coucher et du réveil, le nombre de repas et la façon de les prendre, la nature des aliments... Le yoga n'impose pas de normes, nous avons le droit de vivre comme nous l'entendons. Mais nous devons savoir ce qui nous fait du bien et accorder au mieux notre manière de vivre. 

     

    Notre site : http://www.yogasatyananda-france.net

    Page d'accueil du site en français :

    le yoga satyananda au Centre de Yoga de l'Aube

    Nos stages de yoga, de relaxation et de méditation :

    http://www.yogasatyananda-france.net/pages/fr/stages-yoga.php

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique