• Sankalpa (2)

    Sankalpa (2) : pour éviter l'écueil de la volonté et bénéficier de la dynamique de notre mental profond, accessible en situation de détente.

                   

                     Le Sankalpa, la résolution positive (2)

      

     

    Comment choisir son sankalpa ?

     

    Comme le sankalpa est un moyen très efficace de concrétiser des changements dans sa vie, autant choisir correctement son objectif. Il faut que ce soit quelque chose d’important pour nous, qu’il y ait une attraction forte et durable, capable de nous motiver en profondeur. En fonction de notre sphère d’intérêts personnels, nous allons plutôt utiliser tel ou tel registre, la vérité, l’amour, la sincérité, l’illumination, la force, la connaissance, le bien-être absolu…

     

    - Le choix du sankalpa doit être mûri et pesé, il doit concerner des aspects profonds de l’existence et non les côtés superficiels.

     

    - Le sankalpa ne doit pas aller contre les besoins naturels du corps et / ou du mental, il faut donc éviter tout caractère suppressif dans la résolution que l’on prend.

     

    - Il y a trois types de sankalpa qui répondent à des besoins différents et peuvent se juxtaposer.

    - sankalpa à court terme, relatif à un besoin immédiat, la maladie par exemple.

    - sankalpa à moyen terme, correspondant plutôt à un soutien intérieur, d’ordre psychologique en général. Quelque chose nous tient à coeur mais on échoue dans la mise en oeuvre, cela peut être une dépendance physique ou affective, une mauvaise habitude, un comportement nuisible...

    - sankalpa à long terme, qui concerne notre conception de la vie et notre aspiration spirituelle.

    Ces types de sankalpa ont chacun leur importance, ils répondent à différentes nécessités et peuvent se juxtaposer selon les besoins. Bien qu’il soit préconisé de ne pas changer de sankalpa, on peut avoir une résolution à long terme et utiliser temporairement un sankalpa à court ou à moyen terme. Le sankalpa à long terme subsiste, il peut parfois émerger ou rester « en jachère » pendant un certain temps, parce que quelque chose de plus urgent nécessite une résolution ponctuelle.

     

    - La difficulté à trouver son sankalpa est réelle.

    Dans le choix du sankalpa, il vaut mieux éviter tout ce qui est superficiel ou extérieur, et choisir une résolution riche de sens, capable de guider toute l’existence. Mais il faut parfois du temps pour clarifier son sankalpa car nous sommes souvent perdu dans l’ignorance de nous-même et nous ne connaissons pas les données réelles qui forgent notre vie. Nous n’avons peut-être même jamais eu la possibilité d’une vraie décision et nous avons été poussé uniquement par les circonstances. Avec le sankalpa, un choix se dessine et il doit se clarifier. La pratique du yoga en général et celle du yoga nidra aident à cette détermination du sankalpa car elles nous rapprochent de nous-même.

    La formulation va s’affiner au fur et à mesure que l’on cerne mieux ce que l’on veut exprimer. Le sankalpa peut donc évoluer légèrement avec le temps et sa formulation suivra cette évolution.

     

    - Lorsque le sankalpa a été déterminé, il faut le garder, quel que soit les résultats obtenus. La valeur du sankalpa ne dépend pas du terme de sa réalisation mais de la sincérité et de la conviction que nous y mettons. Le sankalpa n’est pas de l’ordre du désir que l’on veut voir exaucé, c’est une étape et lorsque cette étape est franchie, il ne sert à rien de revenir en arrière, on doit persévérer avec le sankalpa que l’on s’est fixé.

    Le facteur temps compte. Un sankalpa ne devient pas tangible et manifesté en deux jours. Cela prend du temps. On ne peut changer sa vie en une nuit et notre confusion mentale est telle que le sankalpa peut prendre des années voire toute la vie à se réaliser.

    Plus on le répète souvent, avec ardeur et conviction, plus il agit. En dehors de la pratique du yoga nidra, il peut être utilisé chaque jour, dans des moments calmes, notamment au réveil et au coucher qui sont considérés comme des moments propices et également pendant sa pratique de yoga, lorsque le mental a atteint un état méditatif.

      

    - On répète deux fois le sankalpa en yoga nidra, une fois au début et une fois à la fin.

    Il arrive au début du yoga nidra, après l’installation et la relaxation initiale, étapes préliminaires permettant un premier niveau de détente et de réceptivité. On le retrouve tout à la fin du yoga nidra, avant la sortie, quand la détente est installée à tous les niveaux de l’être. Il peut alors s’enraciner dans les couches profondes du mental et devenir beaucoup plus imprégnant et efficace.

    La première répétition équivaut à planter une graine et la deuxième irrigue cette graine avec tout ce que le yoga nidra a fait émerger en nous, détente et réceptivité, créativité, intuition et inspiration.

    La relaxation étant ce qui permet d’aller plus profondément en soi, le sankalpa repris en fin de pratique est beaucoup plus puissant. Corps et mental sont déconnectés. Si le yoga nidra a été bien suivi, on est au niveau du corps intuitif, vigyanamaya kosha, en contact direct avec le subconscient.

    La conviction sur la réalisation du sankalpa, la foi et la sincérité que nous mettons dans sa répétition sont les éléments clé qui nourrissent ces deux moments privilégiés du yoga nidra. L’évocation finale d’une image symbolique forte prépare et amplifie cette récitation finale du sankalpa.

     

      Comment formuler son sankalpa ?  

     

    - La formulation est essentielle. Il faut affirmer clairement son aspiration et sa motivation, il faut que les mots reflètent la volonté positive qui va servir de guide et de moteur.

     

    - La phrase doit être courte et concise, directe et simple, afin que le mental subconscient puisse facilement enregistrer le sankalpa. Il vaut mieux éviter les énumérations, éliminer toute ambiguïté et aller à l’essentiel de l’inspiration. Il faut aussi éviter d’être vague ou trop général.

     

    - On doit éviter les formules qui sont négatives ou comparatives.  « Je ne veux plus faire ou être telle et telle chose », « je veux faire mieux qu’un tel » « j’arrête de me mettre en colère » ou « je ne fume plus ». Au niveau du subconscient, l’aspect négatif de la phrase est plus fort que le sens des mots eux-mêmes. Il est donc préférable de chercher une façon positive pour formuler la même résolution ou bien trouver et exprimer le ressort positif qui va apporter le résultat voulu.

     

    - Usage du présent ou du futur ? Ce n’est pas évident et selon la langue maternelle, cela peut différer. Le mieux est d’adopter le temps grammatical qui semble convenir à la résolution et à sa propre sensibilité. Par contre, il faut éviter le conditionnel ou des termes comme « il faudrait que » car ils induisent une incertitude sur le résultat. Le mode de la formulation est important car il peut faire la différence entre une conviction affirmée  et un souhait qui restera hypothétique.

     

    Un travail de clarification de l’expression est toujours nécessaire, et il peut se poursuivre dans le temps jusqu’à ce que l’intention soit clarifiée. Mais fondamentalement, la résolution et les termes employés restent identiques. Le mental subconscient doit pouvoir retrouver facilement le sillon déjà tracé. On ne peut espérer qu’une graine germe et pousse quand on passe son temps à la déterrer pour l’observer ! Il faut soigneusement garder la graine du sankalpa dans la terre du subconscient pour qu’elle y recueille les ingrédients qui la feront grandir.

     

     

    Pour consulter notre site, cliquez ici :

    www.yogasatyananda-france.net

     

    Ou bien la page d'accueil du site en français :

    http://www.yogasatyananda-france.net/yogasatyananda-mainfr.php

     

    Liens utiles : 

    Les activités au Centre de Yoga de l'Aube

    Les livres et autres supports de pratique

    Nos principaux stages - formation en Yoga Satyananda :

    Pranayama

    Yoga Nidra

    Relaxation

    Méditation

    Nettoyages (shatkarmas)

    Stage d'été

    Nos pages d'informations sur les différents types de yoga :

    Hatha Yoga

    Raja Yoga

    Kundalini Yoga

    Karma Yoga

    Bhakti Yoga

    Jnana Yoga

      


    Tags Tags : , , , ,