•   

    Les émotions sont au cœur de notre vie à chaque instant. Chaque moment dont nous avons le souvenir est lié à une émotion. Les émotions, c’est la mémoire de notre vécu et c'est aussi la richesse de tout être humain. Mais nous connaissons mal nos émotions, nous n'arrivons pas à écouter le message qu'elles expriment et souvent, nous avons tendance à les laisser s'accumuler...

    Yoga et émotions

    Le yoga considère les émotions comme des mouvements énergétiques, des bouffées temporaires ou récurrentes d'énergie mentale, qui apparaissent suite à une disparité entre la situation extérieure ou intérieure et la programmation mentale existante, l'ensemble des mémoires stockées précédemment.
    Dans cet article, il n'est pas question de problèmes émotionnels aigus comme les traumatismes de guerre, le deuil, le viol... Les maladies psychologiques sont aussi exclues du champ de cette réflexion. Nous n'abordons pas le sujet sous l'optique de la santé mais nous essayons d’apporter des éléments pour comprendre comment sauvegarder l’équilibre de la personnalité en vivant des émotions et comment intégrer celles-ci dans le contexte de notre évolution.

    Comment les émotions agissent-elles ?

    Dans notre cerveau, il existe trois strates de développement appelées cerveau primaire ou instinctif, cerveau limbique ou émotionnel et cerveau cortical ou supérieur. La sphère émotionnelle est située plutôt au milieu du cerveau, avec l'hippocampe et l'amygdale qui influencent l'hypothalamus, l'ordinateur qui régule le corps et le mental par l'intermédiaire des hormones.
    Lorsque l'émotion est plus prononcée, le cerveau limbique prend le dessus et se déconnecte plus ou moins longtemps du cerveau cortical. C'est pourquoi on a l'impression de perdre tous ses moyens et d'être submergé par l'émotion. En général, lorsque cela se produit, il y a ensuite un appel vers le cerveau instinctif et ce sont donc les instincts qui vont guider nos réponses.

    Notre attitude face aux émotions

    La sphère émotionnelle, tout comme le corps et le mental, est soumise à la dualité de l'existence. Les émotions sont donc positives ou négatives, elles vont toujours par paires, l’amour et la haine, la joie et la tristesse, la peur et la sécurité, la colère et la tolérance… Il semble peu réaliste de considérer que dans notre vie, nous n'allons vivre que les côtés positifs des émotions et éviter toutes leurs expressions négatives, jalousie, agressivité, frustration, culpabilité, honte… qui font aussi partie de la Nature.
    Pourtant, c'est bien ce que nous faisons ! Les émotions positives sont valorisantes, nous les recherchons et essayons de les prolonger à cause de l'impératif que nous accordons au principe de plaisir. Les émotions classées comme négatives nous bouleversent, remettent en cause notre valeur... nous cherchons donc à les éliminer.
    L’intellect essaye d’endiguer ce flot indésirable et dans ce cas, nous avons tendance à refouler la manifestation émotionnelle. Ou bien nos instincts se mettent dans la partie et nous poussent à manipuler la situation génératrice de l'émotion : soit on se bat contre ce qui existe, c'est le réflexe de combat soit on essaie d'éviter le problème, c'est le réflexe de fuite, l'évitement.
    Les débordements émotionnels sont plus ou moins fréquents. Notre capacité à les maîtriser peut nous sauver la vie... et elle conditionne aussi notre qualité de vie et nos possibilités d'épanouissement personnel. Nous agissons trop souvent sous le coup d'une émotion, avec un à priori, sans chercher à  analyser la situation de façon approfondie !
    Observez simplement votre réaction face à un serpent ou même une simple araignée. Il s’agit d’un réflexe conditionné. Si l'on s'agite comme un fou lorsque l'on tombe à l'eau, on a plus de chance de s'essouffler et de se noyer qu'en restant calme et en attendant du secours.


    Changer d'attitude face à ses propres émotions

    Les identifier et les reconnaître
    Il s'agit de comprendre le processus émotionnel au niveau physiologique, psychologique et spirituel, en étant plus sensible et plus conscient de soi, grâce à des techniques d'observation des sensations physiques et des mécanismes mentaux.

    Acceptation
    La non acceptation signifie refus de vivre l'émotion, ce qui entraîne automatiquement un refoulement, qui lui-même emprisonne l'énergie créatrice et relationnelle des émotions. L'acceptation, au contraire, nous rapproche de ce que nous sommes actuellement et elle nous donne une chance inouïe, celle de l'évolution. C'est en effet grâce à l'acceptation que l'on peut faire un vrai travail sur soi, une transmutation. 

    Expression consciente
    Là réside une grande partie des problèmes émotionnels : peut-on exprimer des émotions comme la peur, la violence ou la colère sans se faire mal à soi-même et sans faire du tort à autrui ? Il s'agit de trouver un espace, entre refoulement et défoulement, un espace où l'on peut laisser vivre ses propres émotions, en toute conscience, en étant un témoin (drashta en yoga). Ainsi, on a une chance de les apprivoiser, de les démystifier et de faire corps avec elles. La technique du Yoga Satyananda appelée antar mouna est un outil très précieux pour apprendre à regarder l'émotion se déployer tout en restant conscient et suffisamment détaché.
    Le yoga nidra, relaxation profonde allongée qui est le fleuron du Yoga Satyananda, est aussi d'une grande aide. La détente s'installe à tous les niveaux, la pratique est réunifiante et elle induit de façon naturelle la vision du témoin. Il existe aussi au sein du yoga nidra un travail spécifique sur les émotions, par l'évocation de sensations et de sentiments opposés. D'autre part, le yoga nidra insuffle un climat très positif du fait du sankalpa ou résolution et de la visualisation de symboles inspirants et apaisants.
    Il est important de considérer que corps et mental doivent vivre ensemble une émotion car celle-ci ne peut pas se dénouer seulement par la réflexion. Mais ce vécu doit être guidé par la conscience qui va changer beaucoup les données de l'expression émotionnelle. Le corps ne souffre plus autant de l'émotion et sur le plan mental, une distance s'installe par rapport à l'événement, ce qui va permettre de réactualiser le lien entre cerveau limbique et cortex. De plus, la conscience du processus émotionnel rend opérationnelle notre nature positive intrinsèque, et il y aura peu de chances de défouler l'émotion ou de la laisser rejaillir sur autrui.

    Les émotions chez les enfants

    L'un des principaux dangers des émotions est l'accumulation. Cela peut entraver l'épanouissement des enfants pour leur vie entière ! L'enfant est sujet à ce refoulement émotionnel dans tous les milieux qu'il est amené à fréquenter. En famille, il s'entend dire : "Ne fais pas de bruit" ou "Reste tranquille" ou bien encore "Les garçons ne doivent pas pleurer" ou "Va jouer, je n'ai pas le temps"... A l'école, c'est la même chose, la gestion de la classe oblige à une discipline de groupe qui ne laisse guère de place à une manifestation de tristesse ou de jalousie...
    Pourtant, il est hautement nécessaire que l'enfant puisse s'exprimer de la manière la plus naturelle pour lui, parler, crier, pleurer, courir, se mettre en colère... La violence chez les enfants est souvent une conséquence inéluctable de ces multiples refoulements vécus au jour le jour.
    Parents, instituteurs et professeurs devraient donc respecter les émotions chez les jeunes et leur apprendre à exprimer la charge émotionnelle, de la bonne façon et sur le moment. Quand ils passent par une crise, on pourrait par exemple leur demander comment  les aider et ce qu'il leur ferait du bien... Il nous donnerait sans nul doute la solution car ils ont toujours en eux l'antidote.

    La richesse émotionnelle


    Les émotions sont au coeur de la vie et de la richesse que chacun peut exprimer en tant qu'être humain. C'est pourquoi le refoulement des émotions est si préjudiciable... Quand on est devenu adulte, les réflexes sont bien ancrés et le travail de libération est plus difficile. La façon juste d'exprimer ses émotions devrait être apprise dans l'éducation, dès le plus jeune âge. "L'élimination émotionnelle est aussi importante que l'élimination physique... L'éducation devrait nous apprendre à gérer les émotions sans les fuir, comme nous apprenons à contrôler nos sphincters. Nous enseignons à l'enfant à ne pas uriner n'importe où, mais nous ne l'empêchons pas d'uriner, car les conséquences seraient mortelles." (Beatrice Bellisa).
    L'amour est l'émotion la plus élevée avec la compassion. C'est avec l'émotion d'amour que nous apprenons tout ce qu'il nous faut savoir dans l'existence. L'émotion et l'apprentissage sont en rapport très étroit, même au niveau du cerveau.
    Et c'est le plus souvent par amour que nous arrivons à nous dépasser, à nous ouvrir vers l'autre, vers le différent, à offrir le meilleur de nous-mêmes.
    Même si cette émotion d'amour se double de son opposé, la haine, qui peut toujours 'pointer son nez' du fait de la dualité, nous devons prendre le risque de vivre avec notre potentiel émotionnel et de le laisser s'exprimer da façon positive dans nos relations, nos actions, nos gestes et nos paroles.
    Voici, pour conclure une citation de Swami Satyananda :

    " L’homme a maintenant développé ses émotions à une grande échelle. Elles ne sont pas émoussées et elles ne sont pas bloquées. Il est possible qu’elles soient déformées, mais on peut les exprimer librement quelle que soit leur nature... Quand on réoriente ces mêmes sentiments, comme de l’hostilité pour un ennemi, de la passion pour une femme ou de l’envie pour une richesse, on parle d'émotion de bhakti bhava (sentiment d'amour et de compassion). La bhakti n’a pas d’autre composant, elle utilise le même ingrédient que le sentiment d’aversion."
     

      

    Pour consulter notre site, cliquez ici :

    www.yogasatyananda-france.net

     

    Ou bien la page d'accueil du site en français :

    http://www.yogasatyananda-france.net/yogasatyananda-mainfr.php

     

    Liens utiles : 

    Les activités au Centre de Yoga de l'Aube

    Les livres et autres supports de pratique

    Nos principaux stages - formation en Yoga Satyananda :

    Pranayama

    Yoga Nidra

    Relaxation

    Méditation

    Nettoyages (shatkarmas)

    Stage d'été

    Nos pages d'informations sur les différents types de yoga :

    Hatha Yoga

    Raja Yoga

    Kundalini Yoga

    Karma Yoga

    Bhakti Yoga

    Jnana Yoga

      





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique