•             Le cercle                    Le cercle               


    Les figures géométriques constituent le langage symbolique le plus pur : en tant qu'archétypes fondamentaux, elles sont des modèles parfaits qui permettent à chacun de se relier aux schémas structurants de la création, à l'essence de celle-ci. Elles agissent sur notre mental, mais surtout sur toute notre structure psychique et physique et sur notre conscience profonde.

     

    L'une des figures les plus simples qui soit, des plus répandues dans le monde naturel, est le cercle.

     

    Le cercle repose sur trois principes d'organisation : un point central, une frontière extérieure circulaire et le rayonnement du centre qui définit un espace dynamique entre les deux.

     

    Le centre du cercle


    A l'origine d'un cercle il y a un nécessairement un point. Le terme de  point ne désigne pas un objet et n'a donc aucune dimension (ni longueur, ni largeur, ni volume). Il définit seulement un emplacement. Si cet emplacement devient l'origine d'un cercle ou d'une sphère, il sera nommé centre...

    En devenant centre, il donnera à voir les lignes qui le traversent et se trouvent rassemblées et unifiées là dans le point, en les reliant une seconde fois à travers une forme spécifique appelée circonférence. Le centre est donc un mystérieux foyer d'énergie rayonnante, comme invisible mais néanmoins repère primordial, fixe, et principe d'origine, qui va prendre forme dans la figure du cercle.


    Il apparaît ainsi comme le symbole de l'Absolu non manifesté portant en lui, implicitement, la manifestation de toutes les formes existantes du cosmos. Il représente le Réel absolu, non seulement UN (perfection et totalité, immobilité et éternité), mais aussi potentiellement actif, potentiellement multiple dans les dimensions de l'espace et de temps. Il est le corps causal, l'âme, le Soi, le Divin, à toutes les échelles de la vie.

     

    La circonférence

    Elle est dessinée à partir du centre. C'est une ligne courbe,« bouclée sur elle-même. ». Contrairement au point, elle se déploie dans l'espace et le temps et le symbolisme se nourrira de sa capacité à synthétiser mouvement et unité pour représenter l'espace (rose des vents... ) et le temps (calendrier, zodiaque... ) afin de s'y orienter.


    Cette ligne fermée détermine un espace intérieur, clos, défini, protégeant le centre et délimitant son rayonnement en lui donnant une limite formelle. Sa matérialité évoque les aspects  humains les plus reliés à la matière, les plus denses : le corps, l'égo...


    Si le centre est fixe, la circonférence, sans commencement ni fin donc infinie, est, elle, en mouvement perpétuel, une évocation d'une continuité changeante, à l'image du cosmos, de la nature humaine et de la roue du samsâra.

     

    Le cercle est un symbole profond et spirituel

    La particularité du cercle est que cette figure géométrique implique spontanément et inévitablement en nous un processus dynamique qui connecte le centre et la périphérie.


    L'espace défini par la circonférence devient en lui-même un monde tendu entre intérieur (qui culmine au point d'origine) et extérieur (qui culmine sur la circonférence), entre immobilité et mouvement, entre origine unifiée et déploiement des formes toujours multiples, entre plein et vide, entre globalité et éclatement de la vision, et plus généralement entre toutes les aspects duels de l'existence, afin de les transcender...

    Le cercle permet d'accéder, au delà du mental,  à une perception synthétique et harmonisante du monde, de la vie humaine et spirituelle. Cette dynamique explique probablement pourquoi le cercle a partout joué le rôle de support de méditation conduisant à mettre à jour les mécanismes de l'apparaître, du connaître et de l'être.


    L'image du rayonnement du centre qui se développe en mouvement centrifuge, rencontre la limite de la circonférence et est renvoyé vers le centre dans un mouvement centripète, propose un itinéraire que parcourera le chercheur spirituel, ainsi que tout homme, à travers sa vie; le centre sera en tant qu'origine le point de départ, et en tant que source l'aspiration et le point de retour à l'essentiel, à l'ultime réalité.

     

    Une citation évocatrice...

     

    "J'étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j'ai vu plus que je ne peux le dire et j'ai compris plus que je n'ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j'ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d'une mère et d'un père uniques. Et j'ai vu que tout ceci était sacré." 

                                                     Black Elk Speaks, chaman  Lakota

    Article de Dominique Giraud (Atmapoorna), professeur de Yoga à Orléans.

    Le cercle       Le cercle       Le cercle

      

    Pour consulter notre site, cliquez ici :

    www.yogasatyananda-france.net

     

    Ou bien la page d'accueil du site en français :

    http://www.yogasatyananda-france.net/yogasatyananda-mainfr.php

     

    Liens utiles : 

    Les activités au Centre de Yoga de l'Aube

    Les livres et autres supports de pratique

    Nos principaux stages - formation en Yoga Satyananda :

    Pranayama

    Yoga Nidra

    Relaxation

    Méditation

    Nettoyages (shatkarmas)

    Stage d'été

    Nos pages d'informations sur les différents types de yoga :

    Hatha Yoga

    Raja Yoga

    Kundalini Yoga

    Karma Yoga

    Bhakti Yoga

    Jnana Yoga

       





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique